Les cours à Art’Danses

danse-classique

La Danse Classique

Née en 1577, importée par les Italiens, elle se diffuse en Europe et dans plusieurs pays. Au début du XIXème siècle, les chorégraphes composent des ballets inspirés de romans. Les danseuses portent un tutu long depuis 1830.

Dite aérienne, les mouvements de la danse classique sont codifiés (pirouettes, grands jetés, cambrés, arabesques, attitude, ports de bras… ). Technique, esthétisme, rigueur et maitrise du corps constituent l’apprentissage du danseur classique. Pour devenir danseuse étoile, il faut intégrer un Conservatoire National ou l’Opéra.

danse-contemporaine
La Danse Contemporaine

La danse contemporaine transgresse. Née en Europe et aux Etats Unis après la seconde guerre mondiale elle fait suite à la danse moderne apparue en Allemagne et aux Etats Unis.

Elle a bousculé les codes de référence autour du «corps idéal» en proposant un travail corporel extrêmement riche et sans limite. Les chorégraphes actuels instaurent en permanence de nouveaux «référents» poétiques. Ils peuvent métisser leur travail de composition, de théâtre, littérature, architecture, arts plastiques ou de cirque.

danse-jazz
La danse Jazz

Née de la synthèse des danses rituelles africaines avec les danses européennes, façonnée de nombreuses influences américaines, la danse jazz se laisse difficilement emprisonner dans une définition. C’est une danse dans laquelle le corps entier est en jeu les hanches, le ventre et la poitrine entrent en action autant que les jambes.

«Soul dance (la danse de l’âme)», «free style», danser jazz c’est pouvoir exprimer une sensibilité liée au rythme de son corps, de celui des autres et de la musique.

hip-hop2

Le Hip Hop - Présentation

A la toute fin des années 60, Kool Herc, DJ jamaïcain, débarque dans le Bronx, à New York.Dans ses bagages, sa platine, ses vinyles et une idée rapidement mise en œuvre : Organiser à New York des « sound systems », comme il le faisait en Jamaïque. Les « blocks parties » sont nées.

Au cours des années 70, ces rassemblements festifs de la communauté noire défavorisée du Bronx seront le creuset du développement du Hip Hop, mouvement positif initié par Afrika Bambaataa pour tenter de répondre aux problèmes du quartier.

En plus des graffeurs, le mouvement Hip Hop rassemble les acteurs de ces « blocks parties », que sont les DJ’s,  les MC’s (master of ceremony, qui développeront le Rap) et les danseurs.

Parmi ces derniers, lors de ces fêtes, certains attendent le pont musical, ou « break » pour danser… ce sont les « breakers ».

Rapidement, ces B boys et B girls développent leur danse, innovent et mettent en place une discipline aux codes tacites mais clairement définis : le Breakdance.

Parallèlement, et dès le milieu des années 60, d’autres danses se développent sur la côte ouest des Etats-Unis : le Locking, puis le Pop-Boogaloo.


yas

Le Street Jazz

Mélange de Jazz, Hip-Hop, et parfois de danses d’origine africaines , la Street Jazz est une danse métissée qui est née dans la rue aux Etats Unis (D’abord appelées les « Street Dances »)

Les cours sont assurés par Yasmina Bachikh